Les joueurs

  • Alain Mistre, champion de France 1967

    • En 1967, Alain Mistre était sacré champion de France de deuxième division avec l’ACA ! Le défenseur central nous a fait l’honneur de nous rendre visite au stade François-Coty au mois d'avril 2017, 50 ans après avoir décroché le premier titre des Blanc et Rouge dans le monde professionnel. Le natif de Cassis parle d’Ajaccio et de la Corse avec beaucoup d’émotion. Retour sur l’itinéraire d’un méditerranéen qui a épousé… l’Ile de Beauté.

    Albert Vannucci, l'international

    • Il est l’un des joueurs les plus mythiques du football corse! Son talent, sa combativité et son état d’esprit lui ont permis d’écrire les pages d’une histoire absolument fantastique. De la place du Diamant à l’Equipe de France, en passant par l’ACA ou encore Monaco, Albert Vannucci a réalisé un parcours remarquable. C’est avec bonheur que nous avons pu rencontrer l’ancien défenseur international, avant la célébration du cinquantième anniversaire du titre de Champion de France de D2, le 21 avril 2017 au stade François-Coty.

    Paul Bartoli, le passionné

    • Les supporters les plus fidèles ne l’ont certainement pas oublié. Paul Bartoli a porté le maillot Rouge et Blanc durant toute sa jeunesse ainsi que dans le monde professionnel en 1965 lors de la première saison du club en deuxième division au stade Jean-Lluis. Après sept rencontres disputées sous les ordres d’Alberto Muro, Paul Bartoli a choisi d’arrêter le football et de se consacrer à son métier et à son village, Bastelicaccia, dont il est aujourd’hui le premier adjoint au maire. Retour sur l’histoire passionnante de ce sportif accompli.

    Berfini, un montagnard à l'ACA

    • De l’OGC Nice à l’ACA en passant par les Chamois Niortais et de nombreuses sélections avec les cadets corses, Francis Berfini a marqué l’histoire de notre football. L’enfant de Corte, au caractère bien trempé, a porté nos couleurs en 1965 et 1966. Nous avons rencontré le milieu de terrain chez lui, à Moriani-Plage, pour retracer son parcours avant le grand événement du 21 avril 2017 au stade François-Coty célébrant le 50ème anniversaire du titre de champion de France 1967.

    Claude Leroy, Acéiste de 1970 à 1973

    • Claude Leroy, Breton de naissance et Acéiste de 1970 à 1973, a gardé l'ACA dans son coeur. Au cours d'un entretien téléphonique, le 'sorcier blanc' nous a évoqué ses trois années à Ajaccio dans les années 70. Nous vous proposons de découvrir ou redécouvrir le personnage Claude Leroy qui a disputé 95 matchs avec le maillot blanc et rouge et inscrit 12 buts.

    Battì Gentili, Acéiste de cœur

    • Dans la famille Gentili, nous vous présentons « Battì » ! Non pas l’entraineur et l’ami que nous connaissons mais son cousin germain, lui aussi Rouge et Blanc. Si le football était une religion chez les Gentili, l’ACA en serait l’édifice ! Le milieu de terrain de grande classe, plutôt du genre discret, a réalisé toute sa formation à l’ACA et a débuté dans le football professionnel très jeune avant de réussir sa carrière dans l’autre club ajaccien des années 70 et 80. Retour sur l’itinéraire d’un enfant d’Ajaccio de talent.

    Dominique Baratelli, de l'ACA à l'équipe de France

    • Dans son histoire, l’ACA a compté des gardiens internationaux dans ses effectifs. Avant le célèbre Memo Ochoa (2011-2014), de nombreux gardien talentueux ont gardé les buts Blanc et Rouge. Aujourd’hui nous vous proposons de remonter le temps et de redécouvrir l'histoire d'un gardien acéiste, devenu international et ayant disputé la Coupe du Monde, il s’agit de Dominique Baratelli.

    Le prodige Jean-Jean Marcialis

    • Il fait partie des légendes de l’ACA ! Non pas parce qu’il a connu les ballons en cuir véritable ou encore les tenues de tissu épais mais tout simplement parce que ses qualités footballistiques étaient hors du commun. Jean-Baptiste Marcialis, dit Jean-Jean, est l’un des plus grand joueur corse de tous les temps. Il est arrivé à l’ACA à l’âge de 14 ans et a passé l’essentiel de sa carrière à Ajaccio dans son club de cœur. Retour sur le fabuleux destin de ce joueur. 

    Luccini, l'enfant de Bastia à l'ACA

    • On peut naître bastiais et éprouver un grand respect pour l’ACA. Jean-Louis Luccini, l’enfant de Bastia, garde un souvenir impérissable de son passage en Blanc et Rouge au cours de la saison 1973-1974 en D2. Le défenseur a eu plaisir à nous raconter, près de son quartier natal sur la place Saint-Nicolas, son parcours depuis son jeune âge et jusque dans le monde professionnel. Retour sur la carrière d’un joueur corse que vous avez eu le plaisir de retrouver au stade François-Coty le 21 avril 2017 pour notre événement.

    José Cau, cœur d'Ajaccien

    • Il fait partie des premiers Ajacciens à avoir évolué dans le monde du football professionnel. José Cau, issu d’une grande famille de footballeurs de la cité impériale, a percé au début des années 70. Dans sa carrière, le défenseur a porté les couleurs de l’Olympique Ajaccien, du Gazéléc et de l’ACA entre 1973-1975. Ajaccio chevillé au corps, nous avons rencontré cet ancien joueur du club.

    Réginald Dortomb, un héros de l'ACA

    • Son nom n’est pas le plus célèbre et pourtant, Réginald Dortomb a marqué l’histoire de l’ACA. Acheté par Bordeaux pour 24 millions de francs, l’attaquant avait rejoint l’ACA en 1970 pour 5 000 francs seulement. Classé parmi les meilleurs buteurs de l’histoire du club (27 buts), Réginald a été l’un des artisans de la fantastique saison de l’ACA (1970/1971) qui avait frôlé l’Europe en terminant 6e du classement de première division! Réginald Dortomb est revenu à Ajaccio en 2017 pour assister à l'événement 66, nous avions eu le bonheur de le rencontrer. L'attaquant continue de suivre les résultats de l'équipe aujourd'hui et écrit régulièrement à l'ACA. Redécouvrez son histoire à travers l'interview de Frédéric Bertocchini.

    Robert Buigues, de l'OM à l'ACA

    • Il a disputé près de 500 matchs professionnels et inscrits la bagatelle de 63 buts. Robert Buigues a mené une longue et brillante carrière de footballeur. Le milieu de terrain a principalement évolué sous les couleurs de l’OM, de l’ACA, de Bordeaux, du SCB et de Laval avec qui il a connu la Coupe d’Europe en 1983. Robert Buigues a rejoint l’ACA en première division lors de la saison 1972-1973 avec Rolland Courbis dans le cadre du transfert de Marius Trésor. A l’occasion de sa venue à Ajaccio pour le match caritatif au profit de l’association de Laurina, le joueur de tempérament est revenu sur son parcours pour notre site internet. Un ancien joueur du club présent le 21 avril 2017 au stade François-Coty pour l'événement 66.

    Maurice Tafanelli, Acéiste de cœur

    • Né à Bastia, Maurice Tafanelli a réalisé sa carrière de footballeur professionnel dans la cité impériale. Le défenseur a porté les couleurs du CA Bastia en jeunes, avant de découvrir la première division en Rouge et Blanc avec l’ACA. Le numéro 4 revient sur son parcours et ses trois années de bonheur entre 1968 et 1971.

    Rolland Courbis, le monument

    • Avec lui, l’ACA a connu une montée en Ligue 1 exceptionnelle en 2001-2002, un titre de champion de France et plusieurs maintiens successifs parmi l’élite. Avant de réaliser des miracles en tant qu’entraîneur des Blancs et Rouges, il a aussi été joueur aux côtés des Le Roy, Le Lamer, Verdonck, M’Pelé. Son destin a toujours été lié à celui d’Ajaccio. Corse d’adoption, Rolland Courbis revit ses souvenirs ajacciens.

    Michel Albaladejo, l'homme de l'entre-jeu

    • C’est à Olmeto, dans le village de sa mère, que Michel Albaladejo a eu la gentillesse de nous recevoir. Cet ancien milieu de terrain passé par le FC Nantes, Lille ou encore l’Olympique de Marseille, a évolué entre 1972 et 1974 sous nos couleurs Rouge et Blanche. Sa vision du jeu, ses passes précises et sa technique affirmée lui ont permis d’embrasser une carrière professionnelle et de jouer avec les plus grands : de Marius Trésor à François M’Pelé en passant par Albert Vanucci et jusqu’aux Champions du Monde Brésiliens (Jairzinho, Paulo César). Retour sur l’itinéraire de « l’homme de l’entre-jeu » qui est désormais installer à Olmeto.

Newsletter